GuidEnR HQE > Renault teste la charge bidirectionnelle : quand les véhicules deviennent points de stockage d'énergie 
 
GUIDEnR Haute Qualité Environnementale,
L'information HQE
 
 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau





Renault teste la charge bidirectionnelle : quand les véhicules deviennent points de stockage d'énergie

Renault teste la charge bidirectionnelle : quand les véhicules deviennent points de stockage d'énergie

Pour éviter l'écroulement du réseau électrique provoqué par l'essor des stations des charge des véhicules, il faudra un système intelligent de répartition dans lequel les véhicules électriques pourront servir d'unités de stockage ponctuelles. C'est le principe de la charge bidirectionnelle testée par Renault.



Actuellement, les véhicules électriques sont encore relativement peu nombreux et le réseau électrique associé aux stations de charge suffit aux besoins en rechargeant leur batterie.

Mais quand le nombre des véhicules sera plus important, l'approvisionnement d'électrique va monter en flèche et pourrait ne plus suffire aux heures de pointe. Il convient dès à présent d'imaginer des systèmes qui permettront d'aplanir ces pics de consommation.

Le groupe Renault annonce le lancement d'une expérimentation de charge bidirectionnelle (ou réversible ou encore vehicle to grid) sur une flotte de 15 Renault ZOE, d'abord aux Pays-Bas et au Portugal, puis ensuite dans plusieurs autres pays européens, dont la France.

Avec la charge bidirectionnelle, le véhicule électrique ne se contente plus de récupérer de l'énergie aux stations de charge, il devient capable d'en restituer au réseau si besoin.

Il devient ainsi une unité de stockage dont l'énergie peut être puisée (dans une certaine mesure) pour alimenter d'autres points du réseau qui peut ainsi optimiser la fourniture d'énergie pour mieux la répartir.

L'idée est de charger les batteries des véhicules à leur maximum en heures creuses et lors des productions d'énergies renouvelables et d'utiliser ensuite une partie de l'énergie stockée, en contrepartie d'une rémunération "pour le service rendu au réseau électrique", pour optimiser le fonctionnement général.

Renault précise que, le chargeur réversible étant embarqué dans les véhicules, une simple adaptation des stations de charge suffit pour rendre le système effectif. L'expérimentation menée sur l'année va permettre de valider les différents aspects techniques et de poser le cadre de standards qui permettront ensuite des déploiements massifs.

Source : https://www.generation-nt.com