GuidEnR HQE > Linky or not linky ? 
 
GUIDEnR Haute Qualité Environnementale,
L'information HQE
 
 

 Actualités :  


LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau





Linky or not linky ?

Linky or not linky ?

Lancé en 2015, le compteur Linky est un compteur communicant optimisant le comptage et la gestion du réseau électrique domestique. Présent aujourd’hui dans ¼ des foyers français, il fournit une meilleure information sur la consommation énergétique des ménages et permet d’en faire une analyse détaillée. Instrument clé du Smart Grid, le compteur Linky ne fait pas l’unanimité ; il suscite même la controverse en France et le réel enjeu du système Linky est parfois mal perçu par le public.



Une digitalisation du réseau électrique

Introduit par le distributeur français Enedis (filiale d’EDF), dans un contexte de valorisation des ressources énergétiques,  le compteur communicant Linky est un équipement connecté permettant de rendre compte de la consommation d’énergie de l’espace dans lequel il est installé et d’adapter cette consommation aux réels besoins.

Le concept est profitable pour les ménages car la facture mensuelle est basée sur la consommation au KW près. Cela permet aux particuliers de réguler leur consommation d’énergie et de fixer des objectifs annuels de consommation à travers des éco-gestes.

A l’échelle collective, ces compteurs intelligents permettent également de contrôler les pics de consommations (en période de Noël par exemple) et d’intégrer les énergies renouvelables au mix énergétique.

Le ministère de la Transition Ecologique ainsi que l’Ademe soutiennent le déploiement de Linky avec pour ambition, l’installation de 35 millions de compteurs Linky d’ici 2021.

Inquiétudes par rapport à la transmission de données personnelles

Les compteurs Linky digitalisent la consommation d’énergie par le stockage et la transmission des informations. Comme beaucoup de système d’installation moderne sur smart grid, il y’a toute une dimension de collecte de données.

L’exploitation des données inquiète un bon nombre de consommateurs et il est évident que cela représente une base de données fructueuse pour les acteurs économiques impliqués dans le réseau électrique (gestionnaires de réseaux, fournisseurs, prestataires…).

Le déploiement des compteurs Linky semble ralenti par un sentiment de méfiance vis-à-vis de la transmission de données personnelles entre réseaux locaux et systèmes centraux d’informations. Des mouvements collectifs « anti-linky »  s’expriment et manifestent leur désaccord.

Certains se plaignent du manque de transparence à l’égard de l’installation des compteurs et affirme ne pas être informés de la pose des systèmes Linky.

Les questions autour des compteurs Linky

Il est aujourd’hui difficile de s’opposer à l’installation de Linky, les compteurs étant la propriété du gestionnaire du Réseau Public de Distribution (RPD) d’électricité. En effet, le consommateur refuserait de faire une mise aux normes et s’exposerait donc à la suspension de l’accès et de l’utilisation du Réseau Public de Distribution.

Un doute plane également sur l’effet des ondes générées par les compteurs Linky. Comme la plupart des appareils de notre quotidien, les compteurs Linky diffusent des ondes électromagnétiques à travers le courant porteur en ligne utilisé (plus que nos smartphones et nos box).

Plusieurs organismes compétents tels que l’Ineris, le LNE  et même L’Ademe, font des études sur les compteurs et le potentiel danger relatif à l’exposition aux compteurs.

Les équipes de l’UFC -Que Choisir  assurent que les évolutions de la recherche sur les effets sanitaire du compteur Linky sont rigoureusement suivies ; l’organisme suggère « qu’un protocole de mesure clair et unique soit mis en place afin de vérifier le respect des normes et qu’une prestation annexe spécifique permettant au consommateur de faire vérifier les niveaux d’émission de son installation soit créée. »

Le système Linky, on le voit, a soulevé de nombreuses questions, tant sur la transmission des données personnelles que sur les risques pour la santé. Si le déploiement des compteurs poursuit son rythme, Enedis doit, aujourd’hui, faire face aux inquiétudes et craintes d’un nombre croissant de consommateurs et d’élus locaux.

Source : https://www.quelleenergie.fr